Chroniques 2 Geek
Chroniques 2 Geek

Critique d'Inception

Petit résumé d'Inception : 

Dom Cobb (Leonardo Di Caprio) est un espion industriel new génération. Sa méthode ? Il entre dans les rêves afin de voler des idées, mais chose nouvelle, ici il ne va pas voler une idée mais tenter d'en implanter une. Pour comprendre le film il faut savoir qu'il existe plusieurs niveaux dans le rêve : chacun correspond à un temps dans la réalité et à un autre temps dans le rêve. Je m'explique : le premier niveau représente 5 minutes dans la vrai vie et 1 heure dans le songe, le deuxième niveau 12 semaines et le troisième niveau 10 ans. Le "dernier" niveau, ce sont les limbes où la définition du temps reste assez flou. Ici Dom est engagé par Saïto pour implanter une idée à Fisher, et afin de mener à bien cette mission, il engage une équipe composé d'une architecte de rêve, d'un homme à tout faire et d'un chimiste.

Les personnages :

 

 

 

 

- Arthur : C'est l'acolyte de Dom, il est présent à chaque mission. Il organise et anticipe les missions. Il est proche de Dom sans pour autant s'investir dans sa vie personnel.

 

 

 

 

 

-Mall : La femme de Dom qui s'est suicidée. C'est l'obsession de Dom, elle apparait à chaque fois que Dom réalise une mission et hante son subconscient. Elle tente de faire échouer Dom à chaque mission. Ce qu'elle veut c'est qu'il la rejoigne dans les limbes afin qu'il passe "leur vie" ensemble.

 

 

 


- Saito : Il apparait dans la scène d'introduction sous la forme d'un vieillard. Puis le film s'enchaine dans un flashback afin de nous expliquer sa rencontre avec Dom. Il est en faite une des missions de Dom pour laquelle celui ci échoue. Il parvient à accéder au coffre de Saïto là où se trouve son secret mais ne parvient pas à le lire. Il a un côté paternel envers Dom.

 

 

 

 

 


- Ariane : Dom a besoin d'une nouvelle architecte pour exécuter sa mission, ceci afin d'éviter au mieux Mall qui la poursuit à chaque mission. Ariane est une sorte d'ange gardien pour Dom. Elle ne se contente pas d'être une "employée" mais elle s'introduit dans la vie de Dom et dans ses rêves pour l'aider à vaincre son obsession.

 

 

 

 

- Eames : C'est un peu le Rambo de l'équipe, il sait se battre et le bonus c'est qu'il a une très grande imagination. Il complète le côté un peu James Bond de certaines scènes d'action

 

 

 

 

 

Yussuf : C'est le chimiste de la mission. Il possède et sait utiliser les meilleurs produits anesthésiants.

 

 

 

 

Fisher : Il est objet de la mission. Son père mourant est un industriel qui détient un nombre d'entreprises trop important qui risque de mettre en danger l'économie mondiale. Le but est de réaliser une inception sur lui afin de le faire dissoudre les sociétés de son père. C'est un stéréotype du bel héritier, gentil garçon un peu naïf.

Passons à présent à l'analyse du film.

Tout au long du film, bon nombre d'entre vous on notez des incohérences. Hmmm des incohérences .. Comme quand on rêve ? Tiens mais c'est vrai au début du film on arrive sur une plage sans trop savoir pourquoi, ni d'où l'on vient comme lorsqu'on s'endort et que l'on commence à rêver puis le film reste inachevé avec cette toupie où on attend tous de savoir si elle s'arrête ou non, comme lorsqu'on se réveille d'un rêve : nous ne saurons jamais la suite.

Si ce film est tourné comme un rêve doit-on pour autant rejeter toutes possibilités de réalité ? Le film reflète la réalité qui se trouve dans nos rêves. En effet, nous ne rêvons pas de choses anodines, on y retrouve des personnes que l'on connait, des décors que l'on connait mais pas seulement : nos rêves sont l'expression de sentiments. Les sentiments d'amour de Dom pour sa femme, de regrets et de culpabilité vis à vis de sa mort puis de libération quand il se débarrasse d'elle.

Bien sûr, ceci n'est qu'une théorie mais celle ci expliquerait toutes les (nombreuses) incohérences du film. Pourquoi Dom et Mall vieillissent dans les limbes puis quand ils s'en sortent en se suicidant, ils sont à nouveau jeune sur les rails ? Pourquoi dit il à Saïto que s'il parvient à sortir des limbes, il aura perdu l'esprit à son réveil alors qu'il a suffit à lui et sa femme de mourir pour se réveiller frais et pimpants ? Pourquoi Fisher est attrapé par Mall alors qu'on est dans le rêve de Fisher et que Saïto parvient à construire son propre rêve dans les limbes ? etc, etc...

A place d'inception, je parlerais d'introspection de soi via les rêves.

Vos rêves cachent des secrets, les vôtres bien évidemment mais ces derniers ne sont pas toujours évident à décrypter.

Le premier rêve est celui de Saïto, celui ci parle de l'appartement où il reçoit sa maîtresse et ce secret contrairement à celui du coffre n'est pas bien gardé puisque l'architecte parvient à le recréer même s'il commet une erreur.

Le deuxième rêve c'est celui de Dom, lorsqu'Ariane pénètre son rêve : celui ci est pleins de souvenirs dont un est très enfoui. Ariane le pousse à revivre ce dernier. On revit ce cauchemar avec Dom, sans savoir que le souvenir n'est pas complet : on ignore encore que c'est Dom qui l'a poussé au suicide.

Le troisième rêve est celui de Fisher, le but n'étant pas de découvrir son secret mais d'en créer un et pourtant pour y parvenir il aura fallu lui voler son portefeuille pour y découvrir la photo de son père (une sorte de mini coffre), lui faire croire que son Oncle Peter préfère l'argent à son neveu et enfin lui faire revivre la tragédie du décès de son père pour qu'il entendes ce qu'il veut : c'est à dire que son père l'aime. Tout comme Dom culpabilise de la mort de sa femme, Fisher culpabilise de ne pas avoir été à la hauteur de son père.

Des personnages différents mais stéréotypés et qui se réunissent autour d'un même personnage : Dom. Prenons l'exemple de l'avion, Dom récupère le passeport de Fisher pour que ce dernier voit son visage avant de s'endormir, ainsi après son rêve Fisher se dira qu'il a rêvé de Dom car c'est la dernière personne à l'avoir vu avant de s'endormir. Logique. Mais pour les autres ? Au final il finit par tous les voir puisque Dom les présente comme son équipe. Donc à son réveil, Fisher regarde Dom en se disant "Tiens marrant il était dans mon rêve" mais ne remarque pas que tout l'avion était dans son rêve et ainsi qu'il aurait pu être piégé ? Puisque lui même reconnait avoir été formé à ce type d'intrusion.

Pour quelqu'un d'extérieur ceci parait bizarre mais pour l'auteur du rêve si celui ci est Dom, il a anticipé pour lui donc il n'y a pas d'incohérence. Ce qui rapporte encore une fois au fait que le film représente le rêve du début à la fin de Dom et qu'il permet simplement d'apprendre à connaître un personnage à travers son rêve.

Pas convaincu ? 

Quand Dom fait découvrir à Ariane le monde du rêve, cette dernière le confronte à quoi ? Un miroir. Et que se passe t il de particulier ? Ariane est seule dans son reflet lorsque Dom devient multiple, il s'étend à l'infini. Dom est tout le rêve, il est la culpabilité avec Mall, le gentil garçon face au deuil qui cherche l'absolution avec Fisher, le vieux monsieur qui veut mourir avec Saïto, le jeune Arthur qui croit encore à l'amour avec  le baiser échangé avec Ariane... Il est tout à la fois : ses espoirs "fait acte d'espérance" et ses démons "une idée est un cancer qui se propage".

Toujours pas convaincu ?

Dans le rêve de Saïto : Arthur et Dom sont pris en chasse par les projections de Saïto. Mais Mall arrive, se ballade tranquillement, puis rejoint Saïto pour se mettre à ses côtés...hmmm ok pourquoi les projections de Saïto pour se défendre contre les intrus ne s'attaque pas à elle ? Elle est armée quand même ? Pourquoi Saïto répète les mêmes propos que Mall à la fin du film ? "On s'est connu jeunes, on aurait pu vieillir ensemble. Fais acte d'espérance". "Es tu venu pour me tuer" alors qu'il vient de laisser sa femme décédée à nouveau dans la scène précédente ? Saïto et Mall sont les jouets de Dom, le reflet de ses sentiments. Oui Saïto lui propose la rédemption : une dernière mission et j'efface ton crime aux Etats Unis. Oui c'est bien le cas une dernière mission et Dom se débarrasse du fantôme de sa femme. Même si le marché n'était pas en ces termes, la finalité reste la même : tuer le passé (sa femme) et retrouver l'avenir (ses enfants).

Encore un doute ? 

Vous avez déjà éprouvé ce sentiment dans un rêve où vous courez sur place ? Où vous tentez d'échapper à des méchants qui sont juste derrière vous et c'est à ce moment qu'arrive LA tuile ? Dans une des scènes qui se déroule dans la réalité, en Afrique quand Dom part chercher Eames, celui ci est poursuivi par une horde d'agents armés et il s'engage dans une ruelle étroite tellement étroite qu'il y reste coincé pendant quelques minutes. C'est une sensation typique d'un rêve et ce qui signifierait encore que cette scène soit disant réelle n'est que le fruit de l'imagination de Dom durant son rêve. 

Oui mais les totems sont la preuve d'une réalité ?

Effectivement le seul et unique argument du film permettant de différencier la réalité du rêve ce sont les totems. Donc intéressons nous aux choix des totems. Celui de Mall qui devient celui de Dom...hmmm déjà on doute quand à la véracité de son efficacité puisque ce fameux totem il le récupère dans le coffre de Mall dans les limbres, pas dans la scène soit disant réelle du réveil du couple et du suicide de Mall. 

La toupie : un objet qui tourne encore et encore, ...tiens tout comme les scènes du film : un groupe de personnes toutes reliées qui s'endort (dans le train, puis dans chaque strat de rêve, dans la cave de yussuf) l'eau élément récurrent (la baignoire, la mer), la scène de l'hôtel qu'on voit plusieurs fois quand Mall se suicide, la répétition des phrases "Pire qu'une bactérie, qu'un virus : une idée", "Fais acte d'espérance", les attaques qui se ressemblent (les poursuivants en Afrique, les projections dans le rêve de Fisher et celui de Saïto).

On peut alors se demander si le rêve de Dom (si on adhère à la théorie que l'intégralité du film représente le rêve d'un seul être) ne fait pas partie de ses rêves récurrents qu'on peut avoir. Vous savez ces sortes de cauchemars qui reviennent de façon régulière sans qu'on sache pourquoi. Ainsi le cauchemar de Dom est celui de la perte de sa femme (du coup on se demande si elle est morte, si oui s'est-elle suicidée..) jusqu'à ce qu'il arrive à atteindre le bout de son rêve afin de se libérer de cette perte.

Je n'insisterai pas sur cette théorie puisque le film ne donne pas assez d'éléments pour l'étayez. 

Pour en finir avec les totems, nous en connaissons 2 autres : un pion (soldat) du jeu d'échec pour Ariane et un dé pipé pour Arthur. Des éléments de jeu, ce qui rappelle une idée précédente : les personnages sont les jouets de Dom, comme des pantins que l'on ballade. Cette occurence au jeu apparait également lorsqu'on découvre Eames...que fait il ? Il joue. 

On peut également ajouter que ces trois personnages sont les plus créatifs du film avec Dom, comme des extensions de lui même : Ariane et Arthur sont également architectes. D'ailleurs Mall fait remarquer qu'elle reconnait le travail d'Arthur dans le rêve de Saïto, et comme par hasard Ariane transforme toute la ville de Paris sauf UN pont celui sur lequel Dom et Mall s'était retrouvé ensemble...Coïncidence encore ? Sans oublier que ce ne sont pas des architectes lambdas mais ils créent des labyrinthes : n'est ce pas dans un labyrinthe que se trouve Dom ? Le labyrinthe de ses obsessions ?

Enfin le dernier élément clé du film pourrait être les propos de Dom lorsqu'il quitte sa femme dans les limbes : "La Mall que j'ai crée ne sera jamais aussi parfaite que la véritable Mall car elle ne comporte pas ses défauts". Cette phrase clé, peut s'appliquer à tous les autres personnages sauf Dom. En effet, ils représentent des stéréotypes comme on a vu précédemment mais ils n'ont aucune faille dans leur subconscient à contrario de Dom. Personne ne vient les hanter, ils n'ont pas d'âmes.

Toutes les raisons invoquées, me laisse donc penser comme vous avez pu le comprendre qu'en conclusion : Inception est un film qui retrace un rêve comme on les vit avec des incohérences, des répétitions, une absence d'explication. Je rejoins ainsi l'esprit tordu d'un des créateurs et scénaristes de Lost qui pense que la toupie dans la scène finale "n'a jamais tourné et ne s'est jamais arrêtée". 

 

Ndlr : j'ai écrit ceci d'une traite, je n'imagine pas le nombre de fautes... j'en suis désolée et je remercie ceux qui voudront bien me corriger.




×